15 juin 2007

"Il n'y a eu aucune primaire dimanche à Belfort"

Voulant jouer à la grenouille bientôt aussi grosse que le boeuf, M. Meslot annonce qu'il veut conduire sa propre liste à la mairie de Belfort, sans attendre d'être réélu député. Il en profite pour dire n'importe quoi.

1/ L'élection législative est un scrutin national. Dimanche 10 juin, les électeurs n'ont pas choisi un homme: ils ont voté Sarkozy et UMP pour donner une majorité - légitime - au président. Il n'y a donc eu aucune "primaire" pour les municipales de Belfort.

2/ L'élection municipale est une élection locale. C'est une rencontre entre un homme, une équipe, un projet, et les Belfortains. Ceux-ci n'en ont que faire de l'étiquette politique brandie par M. Meslot en guise de programme.

3/ Je conduirai la liste de rassemblement de tous les vrais opposants au "système Chevènement". Des personnes de tous les bords ont déjà pris contact avec moi en ce sens.

4/ Cette liste sera également ouverte aux adhérents modérés de l'UMP. Avec une condition indispensable: qu'ils ne soient pas mis en examen par la Justice. C'est à ce prix que nous pourrons assainir la vie politique belfortaine.

Christophe GRUDLER

Conseiller général de Belfort-Est

Responsable de l'opposition municipale de Belfort

Posté par grudler à 18:48 - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires sur "Il n'y a eu aucune primaire dimanche à Belfort"

    L'élection législative est certes un scrutin national. Mais avec moins de 15 % des suffrages dans la ville de Belfort, n'êtes vous pas logiquement disqualifié d'avance par Damien Meslot dont l'implantation et la notoriété est bien plus importante que vous ?
    Pourquoi ne pas rechercher l'unité en rejoignant le mieux placé pour l'emporter, plutôt que de favoriser la division et les petites ambitions vouées à un échec certain...?

    Posté par Guillaume, 16 juin 2007 à 00:44 | | Répondre
  • Il ne faut jamais vendre la peau de l'ours ...

    @ guillaume

    Vous avez raison sur un point.Une élection nationale n'est jamais dénuée de toute portée locale. Sinon Christophe Grudler n'aurait pas fait 15 % sur Belfort, mais 4 % comme le candidat du modem dans la deuxième circonscription.

    L'échec sévère qu'a subi jean Pierre Chevènement dans un contexte de quasi vague rose illustre également l'importance du facteur local. Les habitants du territoire de Belfort ont manifestement plus voté pour un renouveau pour la ville et son agglomération plus que pour donner une majorité au président Sarkozy.

    Pour les municipales, le jeu est extrêmement ouvert. Depuis aujourd'hui on sait qu'il n'y aura pas de sortant. Il n'y aura même pas d'héritier, pas plus qu'il n'y aura d'opposants ou de favori. Tous les postulants potentiels au poste de maire de belfort devront convaincre les belfortains de leur projet pour la ville, qu'ils soient issus du MRC, du PS, de l'UMP ... ou d'ailleurs.

    L'élection présidentielle a montré qu'on ne pouvait pas gagner sans projet. Cette compétition qui s'ouvre est une vraie chance pour Belfort. Que tous les candidats ouvrent la boite à idées. Que cette élection soit l'occasion pour Belfort de se choisir une voie vers son avenir. Et que le meilleur gagne !

    Dans cette compétition, tous sont désormais à égalité. Messieurs Kern, Dreyfus, Butzbach ou Meslot ne pourront pas se contenter de faire campagne avec leur étiquette pour seul programme.

    Dans cette campagne qui s'ouvre, on compte naturellement sur Christophe Grudler pour faire entendre sa voix compte tenu de son expérience au conseil municipal de Belfort, mais on espère aussi que les autres auront quelque chose à dire.

    Pour ma part, je parie que les Belfortains feront comme les français et voteront pour celui qui paraîtra le plus apte à exercer la fonction. Dans cette hypothèse le "mieux placé" est celui qui aura la vision la plus précise de ce qu'il compte faire une fois au pouvoir.

    Quel est le projet de M. Meslot à part d'offir la Ville de Belfort comme un trophée à l'UMP pour nourrir sa carrière personnelle ?

    Posté par Malakine, 19 juin 2007 à 00:45 | | Répondre
Nouveau commentaire