19 mai 2007

Soutien du Modem

"MODEM

Je ne vois aucune référence au Mouvement démocrate sur votre Blog. Est-ce volontaire ? Car en tant que futur adhérent du MD (j'ai fait une pré-adhésion sur internet), j'ai besoin de connaître votre position par rapport à la création du MD avant d'envisager mon vote en votre faveur. J'espère que vous comprendrez mon attente car au vue des défections de la plupart des députés UDF sortants, j'ai besoin de connaître votre attachement aux idées portées par Fançois Bayrou. J'ai 52 ans et n'ai jamais adhéré à aucun parti jusqu'à ce jour.

Merci d'avance pour votre réponse.

raimo - email : aymonier.herve@laposte.net "

Réponse :

Bonjour, et merci pour votre message N'ayez aucune inquiétude, c'est bien l'UDF Mouvement Démocrate qui m'apporte son soutien. Les plus anciens communiqués que vous trouvez sur ce blog font uniquement référence à l'UDF, car à l'époque François Bayrou n'avait pas encore annoncé le lancement du Mouvement Démocrate. Je vous dirai également que je n'ai aucune estime pour les députés UDF "partis à la soupe" dans le sillon du nouveau président de la République, pour garder leur mandat ou obtenir un poste. Idem pour M. Besson du PS. Ceci n'est pas conforme à ma vision de la politique. Celle-ci doit se faire autour de valeurs fortes, comme l'honnêteté, la fidélité, le travail et le dévouement aux autres. Je redis mon admiration pour François Bayrou qui a résisté au chant des sirènes, d'où qu'elles viennent. Comme le général de Gaulle en son temps, il a su dire Non quand tout le monde disait Oui.

A bientôt,

Christophe GRUDLER

Posté par grudler à 15:55 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

Commentaires sur Soutien du Modem

  • Le Territoire a besoin de vous ! bon courage pour cette bataille.

    Je vous soumet également mon blog citoyen

    http://PointCentral.blogg.org

    Amicalement

    Posté par Mr.Boum, 25 mai 2007 à 21:29 | | Répondre
  • Lisibilité

    Alors pourquoi ne pas clairement revendiquer une appartenance a l' UDF-MoDem plutôt que de se présenter comme simplement "soutenu" par celui-ci ?
    En tant que nouveau parti et du fait de son positionnement politique pour le moins inhabituel en France, le MoDem souffre d'un certain manque de lisibilité, renforcé par les coups bas de M.Morin.
    Ne serait-il pas plus simple et efficace de clairement se revendiquer MoDem ?

    Posté par JeuneAdhérent MD, 04 juin 2007 à 16:11 | | Répondre
  • Réponse à Lisibilité

    Bonsoir,
    Et merci pour votre remarque.
    Comme vous le savez, je dénonce comme vous les coups bas de M. Morin. Je n'aime pas ceux qui vont à la soupe quand ils pensent qu'elle sera bonne...et elle est bonne, sur le court terme.
    Pour se faire élire député, il faut rassembler le plus largement possible, et donc au delà de son camp. C'est comme cela qu'a agi François Bayrou pour la présidence de la République: il n'était pas le candidat de l'UDF, ce qui aurait limité son résultat, mais le candidat de rassemblement qui voulait "la France de toutes ses forces".
    Je procède de la même façon avec ce titre de "candidat de rassemblement soutenu par l'UDF-MoDem". Cela permet d'essayer de regrouper sous mon nom, outre ma famille de pensées, tous les modérés d'autres formations politiques.
    C'est ainsi que je compte générer une dynamique de victoire qui permettra au MoDem d'avoir un député dans la 1ère circonscription du Territoire de Belfort.
    A bientôt
    Christophe GRUDLER

    Posté par Chr. GRUDLER, 04 juin 2007 à 23:07 | | Répondre
  • réaction

    Les priorités précisées dans le document N°3 de M. Grudler, préconise des mesures indispensables à l’Education nationale.
    F. Bayrou, ancien ministre de l’Education Nationale, sait bien que les enfants laissés sur le bord du chemin, constituent un coût social et humain exorbitant. C’est la raison pour laquelle le budget de l’Education doit être prioritaire. Tout ce qui est mal assumé dans ce domaine se paie fort cher par la suite (incivilités, violence, marginalité, RMI…)…

    Une intervention, en fin de soirée, lors de la réunion de mardi à Belfort a mis en cause les enseignants, coupés du monde du travail, mal formés dans le domaine de l’orientation …
    Il est exact que les stages en entreprise ne constituent pas un axe de formation. Priorité est donnée à la formation pédagogique et disciplinaire au moyen du PAF (plan académique de formation) dans lequel chacun peut s’inscrire.

    Quant à l’orientation des élèves dans le second degré, le corps enseignant est assisté d’un Conseiller(e) d’orientation psychologue (COP) . Ce Conseiller reçoit les élèves et leurs familles dans chaque établissement lorsque l’orientation est en jeu, et travaille en collaboration avec les professeurs principaux.
    Ma longue expérience montre que les refus d’orientation vers les filières professionnelles provient des familles, et non pas des enseignants ! Combien de familles exigent la filière dite noble (seconde générale et technologique) même lorsque les capacités et les résultats ne le permettent pas. Il faut savoir que dans le second degré, les familles sont toutes puissantes dans le processus d’orientation de la 6° à la 3°…

    Enfin, pour le vivre depuis des années, les conséquences du remplacement d’un professeur sur deux partant à la retraite, la diminution du taux H/E (permettant d’attribuer les moyens horaires aux établissements) conduisent à des effectifs pléthoriques (30 par classe en collège), et à la disparition des groupes de travail dans les matières expérimentales (physique-chimie, sciences et vie de la terre et technologie)

    On assite enfin à une précarisation grandissante des emplois puisqu’il est de plus en plus fait appel à des jeunes pour des missions de remplacement d’une centaine d’heures sans aucune perspective de carrière ou de formation.

    Merci pour votre action et sincères Salutations,

    Posté par gilbuc, 06 juin 2007 à 11:20 | | Répondre
Nouveau commentaire