14 mars 2007

Environnement / Cadre de vie

Vers le milieu des années 80, les scientifiques prédisaient déjà que, réchauffement climatique aidant, les mélèzes pousseraient en Sibérie et les Alpes se verraient dotées du climat de l'Atlas. Nous y arrivons doucement : la fonte du permafrost rend aujourd'hui très difficile la traversée en traineau de la Sibérie, et nos stations de ski connaissent des hivers de moins en moins enneigés. La communauté politique, frileuse, a fait la sourde oreille et s'est peu préoccupée des problèmes de pollution. A l'automne, Nicolas Hulot, dont j'ai rejoint le pacte écologique, a attiré notre attention sur un problème crucial : notre planète est aujourd'hui notre seul et unique habitat. En le détruisant, c'est notre avenir, celui de nos enfants et de l'humanité toute entière que nous détruisons. Au quotidien, l'écologie se traduit par des économies d'énergie et l'attribution d'aides aux investissements dans ces domaines, des attitudes moins polluantes, de la recherche et du développement dans les secteurs des énergies renouvelables, etc. L'écologie, ce n'est pas seulement un concept, ou une manière de vivre. C'est aussi un gigantesque marché, créateur de nombreux emplois, dont la France et le Territoire de Belfort ne doivent pas rester absents.

Posté par grudler à 22:33 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires sur Environnement / Cadre de vie

  • AEROPARC DE FONTAINE

    Madame, Monsieur,

    Vous êtes candidat aux élections législatives du 10/06/07 dans le Territoire de Belfort, et vous n’êtes pas sans savoir que dans votre circonscription se trouve l’Aéroparc de Fontaine.

    Il existe un projet d’implantation d’une entreprise dont l’activité est le concassage, le broyage de béton, matériaux durs et bois. Une centaine d’engins, de camions, de bennes et de compacteurs sont nécessaires à l’activité de cette société. Cette entreprise sera source de nuisances sonores, de poussière et d’une importante circulation. Or l’Aéroparc est une zone certifiée ISO 14001 (Charte de Qualité Environnementale prenant en compte le développement durable).
    Il apparaît de ce fait inopportun qu’une entreprise ayant ce type d’activité s’implante sur le site de l’Aéroparc ; d’autant plus que les premières habitations seront distantes de moins de 500 mètres de cette société, et subiront de plein fouet les nuisances. Il faut savoir que la commune d’Eguenigue était prête à recevoir cette société en bordure de la RN83 entre Roppe et Les Errues, à côté de la société Colas. Leurs activités sont d’ailleurs complémentaires, et les habitations les plus proches ne subiraient pas de nuisances, contrairement à Fontaine.

    Nous vous interpellons donc afin de connaître votre position sur cette implantation.
    Pensez-vous qu’il est normal de vouloir implanter une société de cette nature sur l’Aéroparc, site ISO 14001 ?
    Etes-vous favorable à son implantation sur Eguenigue, en bordure de la RN83 ?
    Quelles implantations favoriseriez-vous sur le site de l’Aéroparc dans le cadre du développement durable ?

    La réponse que vous nous donnerez fera l’objet d’une information auprès de nos adhérents.

    Nous vous prions d’agréer, Madame, Monsieur, l’assurance de notre considération distinguée.

    Le Président du COLLECTIF 68-90
    P. BENOIT

    Posté par pat90rick, 02 juin 2007 à 13:38 | | Répondre
  • Réponse Aéroparc

    Monsieur le Président,
    Merci pour votre message, auquel je réponds bien volontiers.
    J'aurais aimé être présent à la réunion de vendredi soir en mairie de Fontaine (des habitants m'en avaient parlé spontanément), mais je devais participer à cette heure au conseil municipal de Belfort, qui a fini à minuit, où nous devions parler de la violence qui frappe le quartier des Glacis, et de l'urgence d'y trouver des réponses.
    Sur les implantations que je favoriserai sur l'Aéroparc de Fontaine. Ma position est connue et constante:
    * je n'accepte pas que Fontaine, aménagé à grands frais, serve à "débaucher" des entreprises déjà présentes dans le département: je dis oui aux créations d'emplois, et non aux transferts.
    * je suis convaincu que l'avenir de la zone de Fontaine passe par un positionnement thématique autour d'un créneau d'activités à forte création d'emplois (la logistique ne correspond pas à ce souhait pour moi, car elle consomme de l'espace et crée peu d'emplois). J'ai en particulier un projet autour d'un pôle d'activités lié aux technologies de l'environnement.
    * je suis favorable à la desserte ferroviaire de l'Aéroparc depuis la ligne Belfort-Mulhouse: cela éviterait de nombreuses traversées de camions dans vos villages, avec des nuisances faibles (trains circulant ponctuellement, et en journée pour amener ou rechercher des marchandises sur l'aéroparc).
    Sur le projet de concassage: je m'y oppose complètement à partir des éléments que je vous ai définis ci-dessus.
    * Il s'agit ici d'un transfert d'une activité déjà présente dans le Territoire
    * Cette activité bruyante va nuire à la cohérence de la zone, et à son développement futur. Demain, je me demande si Christian Proust ne va pas - au nom du remplissage à tout prix - proposer d'accueillir un ferrailleur...
    * Il existe sans doute d'autres terrains dans le Territoire, et je trouve plutôt positif que vous proposiez un autre terrain plutôt que de dire simplement "non". Mais je ne me prononcerai pas aujourd'hui en faveur de ce site de Denney, sans en savoir davantage sur les nuisances, sonores et environnementales, qu'il générerait à cet endroit.
    Enfin, je connais et je soutiens votre action depuis de longues années. Je pense que ce combat est légitime. Ma façon "différente" de faire de la politique, c'est aussi d'associer plus étroitement les riverains lorsqu'il y a des projets d'implantations de ce type. Si demain je peux faire aboutir - avec le soutien des habitants de la circonscription - mon projet autour des technologies de l'environnement, mobilisez vous également pour dire que c'est un bon projet.
    Car le plus gros souci aujourd'hui dans le Territoire, c'est l'explosion du chômage à la fin du mandat qui s'achève pour le député sortant.
    Il faut mobiliser les énergies pour développer l'emploi, tout en ne faisant pas n'importe quoi. Mon souhait est de voir l'Aéroparc se remplir et créer de l'emploi, sans nuisance pour ses riverains. C'est ensemble que nous y arriverons.
    Bien cordialement, à vous.

    Christophe GRUDLER
    Candidat de rassemblement, soutenu par l'UDF-MODEM,
    à l'élection législative sur la Première circonscription du Territoire de Belfort

    Posté par Chr.GRUDLER, 03 juin 2007 à 20:26 | | Répondre
Nouveau commentaire